Accueil arrow Travaux et voiries arrow Démocratie participative.. à coup de bulldozer?
Démocratie participative.. à coup de bulldozer? Convertir en PDF
19-07-2015

La construction d'un "village d'insertion" a été lancée entre chemin de Paléficat et chemin du Furet.. sans aucune concertation ni même information préalable.

 

Dernière minute: la mairie renonce au projet!

 

Dernier point après 15 jours d'une mobilisation efficace pilotée par l'association contre la création d'un ghetto dans un quartier déjà profondément malmené. 

 

 

Lundi 6 juillet

Les riverains d'une parcelle réquisitionnée pour la réserve foncière de Paléficat, située entre chemin de Paléficat et chemin du Furet, observent des engins de chantier effectuant des sondages sur le terrain. Un rendez-vous est demandé à Mme Roncato, maire de quartier, pour obtenir des explications: le rendez-vous est fixé au 22 juillet.

 

Jeudi 16 juillet

7h30: les bulldozers entrent en action sur cette parcelle, en limite de propriété d'un riverain alerté par le bruit.

11h30: trois voies d'accès sont ouvertes, des buses sont posées ; le riverain multiplie les appels pour comprendre ce qui se passe et finit par obtenir une information très parcellaire des services de Toulouse Métropole qui l'informent d'un projet de village d'insertion dans le quartier de Paléficat.

Les bulldozers en action 

16h: l'huissier appelé à la demande du riverain constate qu'aucune information n'est disponible aux abords du chantier. La mairie de Toulouse fait le mort et ne répond pas aux appels.

19h30: l'association Vivre à Paléficat se réunit en urgence pour organiser la défense du quartier.

 

Vendredi 17 juillet

6h30: l'association occupe le chantier, seule façon semble-t-il d'être entendu de la mairie.

 Vivre à Paléficat stoppe le chantier

11h: réunion à la mairie de Croix-Daurade, dans un climat tendu, avec Mme Roncato, maire de quartier, Mr Rougé, adjoint en charge de la solidarité, Mr Grézaud, chef de cabinet du maire. L'information arrive enfin ; elle sera relayée par la presse locale, voir les articles (liens) de La Dépêche et Côté Toulouse.

15h: l'association constate place des Carmes qu'aucun permis de construire ou permis de travaux n'a été délivré.

16h: le chantier est interrompu (retrait des buses et fermeture des voies d'accès) à la demande de la mairie et sous la pression des riverains qui ont passé la journée sur le site.

L'association sur le site

19h30: proposition de Mme Roncato de visiter le village d'insertion de Grynfogel, rendez-vous est pris à la mairie de quartier de Lardenne pour le lendemain.

 

Samedi 18 juillet

10h à Lardenne: explications de Mr Rougé sur le principe des villages d'insertion.

10h15: visite du village, la plupart des membres de l'association choisit de rester à l'entrée du site. A la fin de la visite, l'association exige une nouvelle rencontre qui aura lieu lundi 20 juillet à 19h à la mairie de Croix-Daurade. Pour éviter toute tentative de récupération, cette réunion sera réservée à l'association Vivre à Paléficat et aux riverains du quartier.

11h30: réunion de l'association pour décider de la suite des actions et préparer la réunion du lundi. En particulier, un communiqué est préparé pour expliquer la position de l'association et éviter toute tentative de récupération, il sera lu à la réunion à l'attention de la mairie puis largement diffusé.

Dans l'après-midi : une pétition est préparée et mise à disposition au magasin Simply de Launaguet, ainsi qu'à l'entrée du site chemin de Paléficat. Elle peut aussi être obtenue en contactant les membres de l'association ou en écrivant au webmaster.

Samedi après-midi et  dimanche matin : la permanence de l'association à l'entrée du magasin Simply recueille plus de 300 signatures.

 

Lundi 20 juillet

6h45: l'association, toujours mobilisée, s'oppose au départ des engins de chantier du site tant que le terrain n'a pas été remis en état. Mme Roncato, jointe au téléphone, négocie avec l'entreprise pour que cette remise en état se fasse avec les engins déjà sur place.

13h: l'association improvise un barbecue sur le site et invite les ouvriers du chantier; la journaliste de France Bleu rend compte des évènements (voir et écouter son reportage ici, ainsi que la Dépêche du Midi ).

19h: temps fort de la journée, la réunion salle Cuvier à Croix-Daurade démarre en présence de Mme Roncato, MM Rougé et Grézaud, des services techniques de la mairie, des représentants des entreprises installées dans le secteur (INEO, Simply Market), du bureau de l'association et ses adhérents, ainsi que de nombreux riverains et voisins de Toulouse et Launaguet.

La salle est comble, 120 personnes environ, quand l'association prend la parole. En préambule, la présidente fait passer un message très fort dénonçant les tentatives de récupération du mouvement initié par l'association, se démarquant de toute opinion raciste et affirmant clairement sa position apolitique. La vice-présidente lit ensuite le communiqué que vous pouvez lire ci-contre.

Le représentant de INEO prend ensuite la parole pour dénoncer à son tour le manque de concertation et indique que le site pilote de sa société installé à Paléficat reçoit de nombreux visiteurs toute l'année pour les installations innovantes qui y sont présentées régulièrement. Plusieurs habitants prennent la parole à leur tour pour renforcer le message: ce projet de village d'insertion est rejeté avec force, la seule issue possible est l'abandon pur et simple du projet.

L'association quitte la réunion lorsque les représentants de la mairie indiquent qu'ils ne peuvent pas annoncer de décision à ce sujet: le cas sera remonté au maire pour décision avec le préfet dans la semaine

 

Mardi 21 juillet

19h: la pétition dépasse les 1000 signatures. FR3 diffuse un reportage sur le sujet, voir ici (à partir de 4mn25): 19-20 de FR3 le 21 juillet

 

Lundi 27 juillet

La presse rend compte du refus des riverains face au projet, en donnant le point de vue de l'association Vivre à Paléficat en réponse à l'information tronquée diffusée par la mairie. Voir Côté Toulouse en suivant ce lien, ainsi que FR3 Midi-Pyrénées sur ce lien . L'association, de son côté, se prépare activement pour la résistance (réseau veille, banderoles, actions de communication). La pétition continue d'engranger des signatures.

 

Jeudi 30 juillet

MetroNews rend compte à son tour de la situation, lire leur article ici .

Tard dans la soirée, en pleine réunion de l'association pour la préparation des actions suivantes, les premiers indices d'un renoncement de la mairie au projet nous sont communiqués. Cela sera confirmé le lendemain par un courrier signé par Mr Jean-Luc Moudens, maire de Toulouse, distribué dans les boîtes aux lettres des riverains.

 

L'association est satisfaite de l'engagement ferme pris par la mairie de retirer ce projet!
 
Le site à l'arrêt des travaux 

 

 

 

 

 

 
Joomla template by DesignForJoomla.com
DesignForJoomla.com provides free Joomla templates, free and commercial Joomla extensions, Joomla tutorials and SEO tips for the Joomla CMS